J’ai remplacé ma vieille raboteuse manuelle par une raboteuse électrique

Après des nombreuses années de bons et loyaux services, ma raboteuse manuelle commence à montrer des signes de fatigue. Du coup, j’ai décidé de m’offrir une raboteuse électrique pour la seconder dans le premier temps et la remplacer plus tard. Voici les conseils qu’on m’a donné pour bien choisir et qui m’ont grandement aidé, sinon venez sur le site www.raboteuse.org.

Pourquoi une raboteuse électrique ?

La raboteuse électrique est un outil important et efficace pour les menuisiers amateurs et professionnels. Très pratique pour raboter les planches et les portes, dresser les chants, ajuster des objets en bois et fabriquer des feuillures, elle propose de nombreuses options et caractéristiques répondant à tous les besoins.

Comme la raboteuse manuelle, la raboteuse électrique permet aux menuisiers-ébénistes de travailler des pièces en bois et de les raboter facilement. Grâce à cet outil motorisé, le dressage des chants et le chanfreinage des arêtes sont désormais des jeux d’enfant. Mais ce n’est pas tout. La raboteuse électrique permet aussi de faire des feuillures d’une vingtaine de millimètres.

Comment fonctionne une raboteuse électrique ?

Le fonctionne d’une raboteuse électrique est très simple. Ses fers, que l’on appelle aussi ses lames, sont fixés à un tambour qui tourne à une vitesse variable entre 10 000 et 16 000 tours par minutes en fonction du modèle. Bien évidement, la raboteuse tourne grâce à un moteur et la puissance de celle-ci varie aussi en fonction du modèle.

Les raboteuses sont équipées d’une poignée qui permet de configurer la profondeur de passe et de définir ainsi la quantité de bois qu’il faut raboter. Pour info, la profondeur de passe correspond à la quantité de bois que l’on veut enlever sur une pièce en bois. Elle peut aller jusqu’à 4 mm selon le modèle de l’appareil. Tout dépend de la puissance absorbée de la raboteuse, la qualité de la lame ainsi que la largeur à raboter.

Sur le marché, on a le choix entre des raboteuses électriques filaires et celles qui fonctionnent avec des batteries. Ces dernières ont l’avantage d’être très pratiques  notamment pour les travaux qui ont besoin de mobilité. Elles sont faciles à manipuler et à prendre en main. En général, elles sont équipées d’une ou deux batteries lithium qui se chargent rapidement, vous permettant ainsi de travailler sans interruption. Il vous suffit de changer de batterie et c’est réparti ! Attention, la capacité d’une batterie se mesure en Ampère heure et en volts. Plus les valeurs de ces dernières sont élevées, plus votre batterie est puissante et autonome.

La raboteuse filaire quant à elle est moins maniable et moins pratique pour les travaux itinérants. Mais elle a l’avantage d’être beaucoup plus fiable, ce qui en fait un choix privilégié des professionnels.

Les accessoires de la raboteuse électrique

Les fers ou lames sont les principaux éléments déterminants dans le choix d’une raboteuse. Ils sont installé sur le tambour ou au niveau de la lumière de la semelle. Les lames de raboteuse en acier (HSS) permettent d’usiner des pièces en bois tendre telles que le pin entre autres. Ces lames offrent l’avantage d’être réaffûtables, donc elles sont largement plus économiques si on sait s’y prendre et que l’on possède de quoi les réaffuter.

Les lames en carbure de tungstène (Voir ici) quant à elles sont plus adaptées pour travailler les bois durs. Aujourd’hui, on retrouve de plus en plus de lames de rabot en carbure qui permettent de travailler le bois synthétique et les bois durs.

Les lames de rabot réversibles sont à la fois pratiques et économiques. Elles ont deux tranchants donc il suffit de les retourner pour allonger leur durée de vie.

Outre le matériau utilisé et la forme de la lame de rabot, sa taille est un autre critère de choix important. Il faut dire que ce critère détermine beaucoup de choses dans la réalisation de vos travaux d’ébénisterie. Les raboteuses classiques disposent des lames de 82 mm de largeur. C’est l’idéal pour raboter des pièces en bois de la même taille ou moins, comme les liteaux ou les chevrons. Si vous devez travailler sur des surfaces plus larges par contre, une largeur de plus de 82 mm vous évitera un rabotage en deux passages, vous évitant ainsi de laisser une marque sur la pièce à travailler.

Si vous devez dresser les chants ou dégauchir des planches étroites, il est recommandé d’opter pour une raboteuse avec un moteur entre 600 et 1000 watts. C’est suffisamment assez pour ce type de travaux.

Si vous devez raboter des pièces de grande taille comme les entrais, les pannes ou encore des solives, optez pour une raboteuse de charpente avec des semelles de plus de 100 mm. Attention, ces appareils sont très puissants, donc ils ne sont pas forcément faciles à manier. Ils sont alors plutôt réservés aux professionnels.